Retour à l'accueil
La notice de la recette

Fête, fromage & boudin

ANDREA PETRINI. Jazz d’abord, cinéma ensuite, cuisine enfin... Andrea Petrini est l’un des critiques culinaires les plus influents en Europe. Passionné et passionnant, cet italo-lyonnais passe une grande partie de l’année sur les routes du monde à la rencontre de la cuisine contemporaine. Tout simplement.

Avec Angèle, on a pensé directement à ça. Lorsque Dave Smith, le Canadien francophile troque sa toge de Doctor Honoris Causa de la langue de Molière contre le ponytail de l’éternel ado, on l’imagine bien, avec ses élèves autour d’un feu de camp. Pour se raconter des histoires d’horreur, d’humeur, en grillotant des Smore’s. Des quoi ? Des « sandwiches de Marshmallows fondants », comme du fromage fondant, un rien fumé, parsemés de pépites de choco croustillant. Ces « Smore’s » tout le monde en veut... some more ! En version salée, avec des galettes de pommes de terre, nos Smore’s raclettisés font le tour du monde, de la Drôme à la Savoie en passant par le County Cork irlandais et l’Ohio.

« Une raclette se doit d’être généreuse, chaleureuse et gourmande. Donc forcément un peu sexuelle. Le truc c’est que ça marche à tous les coups, même si on n’ose pas toujours la faire chez soi... Peut être à cause de l’odeur. C’est aussi consistant que nourrissant. Franchement ça me fait vraiment penser au film Neuf semaines 1⁄2 . De part l’interdit moral ou le sentiment de culpabilité que tu peux éprouver après l’avoir mangée. C’est jouissif, orgiaque et riche. Régressif également. C’est quand même le seul truc que tu peux bouffer avec les doigts sans que tout le monde s’offusque. Par conséquent je vais rendre un truc très BO de film érotique. Tout simplement. »

MARCO DOS SANTOS. Touche à tout à l’âme ancrée à Paris, Marco Dos Santos a le regard franc, et cet espèce de syndrome qui l’empêche de tenir en place. Au bout de son regard, souvent un objectif, qu’il a prêté à ses débuts pour la mode, puis la presse musicale et cinéphile. Des instantanés de sacrées personnalités. Un temps nommé DA du club culte Le Paris Paris, il célèbre sa ville durant trois ans de fête et de découvertes entouré de DJ incontournables. Petite escale à Berlin où il occupera les mêmes fonctions au Club Cookies pendant plusieurs mois. De retour à Paris il rejoint l’équipe du Social Club, insuffle son savoir faire dans la prog et la DA, en même temps qu’il continue de réaliser ses projets audiovisuels. Alors méfiez-vous, si au détour d’une soirée il lui prend d’ouvrir son bac à disques, vous ne vous en sortirez pas avant le petit matin...